19 Déc

A la une

Aides aux temps libres et aux loisirs : répondre à la demande de proximité des familles

Le comportement des familles et des enfants a changé. De moins en moins d’enfants partent en colonies et en camps.

La fréquentation des colos/camps est en baisse constante depuis des années si bien l’utilisation des bons vacances émis par la Caf est devenue marginale (700 utilisateurs sur 25 261 bons émis) ; 100 000 € de budget).

Le phénomène est national. Les raisons sont connues.  Les réticences des parents à voir s‘éloigner leurs enfants (sécurité, affaires de mœurs ..) expliquent cette désaffection. Par ailleurs, le cout des séjours s’est fortement renchéri (normes d’’encadrement, nécessité de proposer des activités thématiques pour attirer les enfants…).

Dans le même temps, une forte demande de loisirs de proximité s’exprime : accueils de loisirs sans hébergement (3 11 ans) et accueils ados / jeunes (11 à 17 ans). Le retour à la semaine scolaire de 4 jours accroit la fréquentation des ALSH le mercredi.

Face à ce constat, la CAF a décidé de redéployer (et de renforcer !) les crédits existants vers les loisirs de proximité.

Ainsi, au 1er janvier 2020,

  • Le FAAL (fonds d’accès aux accueils de loisirs) sera mieux doté et passera à 1 250 000 € (+ 150 000 €).

Ce dispositif permet aux familles dont les enfants fréquentent un ALSH de bénéficier d’un barème de participation adapté à leurs ressources. L’aide n’est pas versée directement aux familles mais aux gestionnaires. Ainsi, la famille bénéficie-t-elle d’un tiers payant. L’ALSH est un service de base présent sur tous les territoires.

Le QF plafond pour en bénéficier passera de 770 € à 830 € afin mieux couvrir les enfants dont les parents touchent la prime d’activité.

Pour en savoir plus se rapporter à l’actualité publiée ce jour sur le sujet.

  • Le dispositif d’aide aux vacances « ados » sur projet sera élargi (dotation 100 000 €). Le QF plafond pour en bénéficier sera revalorisé (passage de 770 €à 830 €). L’année dernière, les aides ont déjà été fortement revalorisées et ouvertes dès 11 ans. Le QF de référence sera celui du mois d’inscription de l’enfant.
TYPES D’AIDEQF 0 – 450 €QF 451 – 660 €QF 661 -770 €QF 771-830 €
Aide aux vacances ados sociales (avas) 

80 % du coût du séjour avec une aide maximum de 560 €

 

 

60 % du cout du séjour avec une aide maximum de 420 €

 

Parallèlement, la Caf a lancé courant octobre un appel à projet à destination des collectivités et associations pour créer des accueils d’ados et de jeunes (dotation minimale de démarrage de 200 000 €). L’objectif et de mieux mailler l’Indre et Loire. Toutes les territoires ne sont pas bien ou assez pourvus.

Les réponses sont attendues pour la fin de l’année 2019. La CAF financera les postes d’animateurs (20 000 € par poste) et accordera une dotation de 5000 € pour soutenir l’émergence de projets de loisirs et citoyens.

  • La CAF crée, en complémentarité de l’action de l’ANCV, un dispositif pour soutenir des projets collectifs vacances des jeunes (16 -25 ans) étant rarement partis en vacances et en situation d’insertion socio-professionnelle.

La gestion des deux derniers dispositifs est confiée au Bureau Information Jeunesse d’Indre et Loire. Des plaquettes de présentation seront bientôt publiées.

Les vacances familiales (parents et enfants) ont toujours la cote auprès des allocataires (notamment les vacances en camping). Aucune modification n’est apportée au régime d’utilisation de l’aide aux vacances familiales (AVF).